cObo, La Vida

Lire en écoutant : Five Minutes Her

A partir du 3 Avril 2021, il sera possible de découvrir la nouvelle exposition de l’artiste cObo dans son showroom personnel à Albi (Tarn). Intitulée La Vida, cette exposition rassemble des œuvres majeures de l’artiste. Mais qui est cObo ? Cet artiste est un électron libre du Pop art et du Street art. En 2014, cObo quitte le Tarn pour la haute Savoie où le climat et la rupture physique avec son cercle amical le plongent dans l’art. Ce plongeon le propulse dans une spirale artistique reconnue. S’ensuivent bon nombre d’expositions dont notamment Starling Hôtel, Next Door à Genève. Son travail est caractérisé par un cœur (cObo heart) qu’il appose à toutes ses réalisations. En 2D ou même en 3D, ses cœurs inondent le marché de l’art contemporain.

Dans cette exposition il est possible de découvrir ses premières réalisations avec un cœur. En effet, l’artiste a fait le choix d’exposer et de présenter au public les prémices de son succès afin de mieux comprendre le chemin parcouru et l’évolution stylistique. Un choix qui ne peut que nous ravir ! Car la majorité de ses œuvres (collages, peintures, sculptures…) se vendent très rapidement. La première œuvre est donc un portrait de Frida Kahlo sur un panneau de signalisation. Et la première œuvre, sur laquelle on peut voir un cœur en 3D, est située juste en-dessous sur le même mur. On y voit le mot “COLOUR” et un crâne de mort hilare. Autant d’éléments qui font directement écho à sa production la plus récente.

cObo est fasciné par la dualité que représente le cœur. Car le cœur est à la fois l’organe de la vie, le propulseur de l’énergie. Mais dans son travail, le cœur est aussi présenté comme un trophée, comme quelque chose que l’on impose au regard. Autrement dit, le fait d’exposer aussi frontalement l’organe dans ce qu’il a de plus simple nous met face à une évidence : la mort. C’est donc tout naturellement que cObo s’inspire du travail de Frida Kahlo 🙂

Les œuvres conçues spécialement pour l’exposition La Vida sont également d’un grand intérêt. Si l’on observe l’œuvre principale de l’exposition on peut comprendre différentes choses. Déjà, c’est un portrait de Frida Kahlo. Ensuite, on remarque l’omniprésence du bleu qui renvoie à la Casa Azul de Frida. C’est un bleu à la limite entre le bleu Majorel et le bleu Klein I.K.B. Et enfin, la place essentielle laissée aux sentiments. Frida a les yeux fermés, cela exprime une plénitude intérieure. La couleur bleue renforce cette idée. C’est comme si finalement, Frida était supérieure, telle une divinité à qui on aurait donné une couronne d’or. Mais pourquoi donner autant d’importance à Frida ? Car cObo la considère comme “son maître”.

Pour concevoir cette exposition, l’artiste a voyagé au Mexique. Une manière d’être au plus près de cette culture qui le fascine. De cette culture, il aime la joie de vivre, les fêtes, la lucha libre, Le jour des Morts et Frida Kahlo évidemment. En revanche, les temples Mayas sont absents de son travail. Ce n’est pas quelque chose qui l’attire réellement.

Engagé pour un art plus ouvert et plus décomplexé, cObo nous embarque avec La Vida dans son univers et son inconscient créatif. C’est une occasion unique de découvrir son travail qui pourrait se résumer en deux mots :

FRIDA

&

HEART

Matis Leggiadro (Fondateur de Histal M)

@matis_leggiadro